HED - La rue du Hédas, le jardin des senteurs de Pau

Un jardin public en centre ville

Pau
2016 / 2017

maître d'ouvrage : SIAB - société Immobilière de l'Aménagement du Béarn
programme : aménagement des espaces publics du quartier du Hédas à Pau
mission : Maîtrise d'œuvre urbaine, concertation programme et conception des espaces publics, suivi de la conformité de réalisation, assitance auprès de la SIAB
Maîtrise d'œuvre de réalisation: Egis, Quartiers Lumières

entreprises : Eiffage, Cegelec, Plisson, NGE, Guintoli, GTS, Iumana

crédit photo :  Xavier Boymond http://www.xavierboymond.com/ 

Ville-paysage, Pau est une ville complice avec son sol, avec la nature qui l'environne ; depuis les fondations du château d'Henri IV en belvédère qui sépare le Hédas du Gave de Pau au tracé des voies suivant avec habileté la topographie. Cette ville affirme avec entêtement une alliance avec sa géographie.

Dans cette alliance, le Hédas, même s'il est discret, presque caché, est un des « personnages principaux » de cette géographie urbaine, telle une richesse offerte à la ville, et pas seulement aux habitants du quartier. Il contrebalance, complète, équilibre par sa discrétion et son caractère plus intimiste les lieux plus spectaculaires ouverts sur l'horizon.

Nouvel élément d'articulation qui propose une nouvelle manière de se déplacer en ville, et permet des connexions à la grande échelle, le vallon du Hédas doit également compléter les usages du centre ville et s'intégrer dans le maillage existant des espaces publics de la ville.

Pour intégrer au mieux ce nouveau lieu, il faut s'imposer une certaine philosophie d'intervention, une juste mesure des efforts. Car l'existant a ici trop d'importance : on hérite d'une patine, lentement accumulée, de pratiques bien ancrées, de rencontres impromptues, de surprises. La juste mesure, c'est l'attention à ce qui existe. Ce dosage dépend des lieux. Cet équilibre fonde la proposition, une « juste mesure » en chaque lieu. Il y a les choses existantes : pierres, mousses, arbres... Sans doute plus important encore sont les activités d'ores et déjà installées ici, et les habitants du vallon.